Hélène Lemage, Motoko Yoda et Judikaêl Mauffret  ont travaillé ensemble depuis 2015 dans le Morbihan lors d’ateliers réguliers sur des formes improvisées. De ces heures d’explorations est né un partage d’idées questionnant l’espace et l’environnement. Leurs différences culturelles et leurs désirs communs d’inscrire des actions artistiques « dans le paysage » ont introduit naturellement le projet Fûkei.

 

Hélène LEMAGE /// danse contemporaine...

Formée en danse classique et contemporaine au conservatoire de Nantes et l’école nationale de la Rochelle. Les techniques de José Limon, Merce Cunningham, Alwin Nikolaïs, Carolyn Carlson, tout particulièrement Claude Brumachon, l’ont beaucoup touchées.

En 2002, elle suit une formation à l’enseignement au pont supérieur de Nantes, et fait partager son savoir en intervenant dans différents projets pédagogiques et culturels

Intermittente en tant que danseuse dans divers pièces chorégraphiques : Dominique Petit sur l’improvisation danse-musique, Sylvain Richard, Nathalie Béasse pour l’exposition de la plasticienne Annette Messager, Karine Saporta dans le cadre du « dansoir », Magic Malik Orchestra en concert dansé ... des univers très différents sont venus enrichir son travail ... Elle s’intéresse particulièrement sur la relation entre improvisation et composition, également sur l’exploration de structures ouvertes comme l’interaction entre la musique, l’image, la lumière...

Installée depuis 2007 dans le territoire du Morbihan elle développe ses activités artistiques à travers divers projets : " Blowin " avec Catherine Diverrès / Sabine Desplat Cie « des passeurs d’oz » / Cie « La cariqhelle » avec Matao Rollo « tous les dancings seront fermés » création pluridisciplinaire. Pédagogue dans divers structures locales (Enmd de Lorient, Lanester, l’Epcc d'Hennebont) 

dancehelene@wanadoo.fr

06 76 38 60 41

                         

 

 

Motoko YODA /// danse contemporaine...

Née au Japon. A étudié à l’Université de Yamagata où elle a obtenu un certificat d'aptitude pédagogique à l'enseignement , option EPS et art de la danse; ce qui l'a  amenée à découvrir la danse sur le mode de l’improvisation et également éveillé son intérêt pour la chorégraphie.

C'est à  l’Université des femmes Ochanomizu (Tokyo) qu'elle a obtenu une maîtrise Théorie des arts, option danse.

En 2001-2004 elle a travaillé à Nippon Culture Center, une fondation qui organise des spectacles de pays étrangers avec  Pina Bauche, Théâtre National de la Grèce, Robert Wilson et Betty Nansen.

Formée à la danse contemporaine (Limon release technique) elle enrichit sa pratique par la danse africaine et le contact improvisation. 

L’esthétique et les idées du Butô, qu’elle a étudié auprès de Semimaru et Yumi Fujitani l'ont également beaucoup influencée.

Depuis 2000 elle a commencé ses activités de chorégraphie en solo/duo et de collaboration improvisée en groupe.

2007  «  Après tous  » / 2009  «  Le ciel d’est  » / 2015  «  Uzu -tourbillon » 

 Elle participe au programme “Les Rendez-vous de la danse" à la biennale du Centre de Développement Chorégraphique (Paris) sa pièce 

 «  Fragments » y avait été sélectionnée.

Son travail aborde les thèmes de la simplicité et de la force vitale, du temps et du mouvement, de la marge et de l’existence du vide dans l’espace.

Après une pause pour se consacrer entièrement à sa vie de famille, elle reprend ses activités artistiques. 

                                 

 

Judikaël MAUFFRET /// saxophoniste...

À la suite de ses études de saxophone à l’école nationale de musique de Vannes auprès de Thierry Guilbaud, il entre dans la classe de saxophone de Georges Porte au conservatoire de Créteil. Parallèlement à l'apprentissage et au perfectionnement du saxophone il étudie, presque de façon boulimique, à peu près tout ce qu’on lui permet de recevoir comme enseignement. Alain Besson et Vincent Rigot lui enseignent écriture, contrepoint et harmonie tandis qu’il se forme auprès de Anne Rousselin pour l’analyse, l’esthétique, et l’histoire de la musique.

Monica Jordan et Philippe Pannier lui enseignent l’art de l’improvisation et des musiques contemporaines.

Il reçoit ensuite l’enseignement des compositeurs Jean-Luc Hervé, Alain Berlaud et Gilles Dumont en composition électro-acoustique.

Après plusieurs années au poste de saxophone solo des pompiers de Paris, il entame une carrière musicale Freelance.

Ses expériences artistiques sont multiformes et pluridisciplinaires toujours animées par le désir de rencontre, de l’altérité et de confrontation d’univers artistiques différents. De la musique classique au Punk, de l’orchestre à la performance solo, des musiques médiévales à la musique contemporaine en passant par les musiques traditionnelles et électroniques, la composition à la danse ou à l’image, tout l’intéresse et le fascine.

Judikaël enseigne actuellement le saxophone et la clarinette au sein des écoles de musique de Grand-Champ, Plescop et Plumelec.

 

https://judikaelmauffret.wordpress.com/judikaelmauffret@gmail.com 

07 81 29 75 13 

                                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au groupe Fûkei, deux danseuses et un musicien, se sont joints Hélène Bass violoncelliste, François Lucas saxophoniste, Pierre Goumot danseur-paysagiste, Delphine Rose plasticienne, Marie Duval architecte, Joël Lokossou comédien et se joindront encore, au gré des interventions, paysagistes, architectes, plasticiens, écrivains-lecteurs, vidéastes… Pour une pratique toujours étendue de la création artistique dans le paysage.

 

Notre intérêt pour l’improvisation et la création contemporaine nous à ainsi réunit dans une démarche collective et dans l’envie de poursuivre un travail ensemble autour de Fûkei. Nos différences deviennent un enrichissement et nos singularités amènent des directions plurielles. A travers nos temps d’échanges autour de réflexions et d’actions notre travail est actif et nous rendons notre démarche vivante.